Est-ce que c’est obligatoire de s’assurer lors de l’achat d’une propriété?

Le 1er juillet arrive à grands pas et comme chaque année des centaines de personnes à travers toute la province se préparent à déménager. Pour plusieurs, il s’agira de la première journée à l’intérieur du plus gros investissement de leur vie, leur propriété domiciliaire.


Une question revient souvent lors de l’achat d’une propriété...


Est-ce que c’est obligatoire d’avoir une assurance qui couvre le prêt ?

déménagement

La réponse est bien simple, NON ! Du moins, dans la majorité des cas.


Effectivement, à tort plusieurs acheteurs croient que l’achat d’une propriété va de pair, avec l’achat de ce qu’on nomme dans le jargon de l’assurance, une assurance hypothécaire. Bien que très utile, pour les raisons que nous verrons ci-dessous, l’assurance hypothécaire n’est pas obligatoire.


Toutefois dans certaines situations, il est possible qu’une institution financière qui accorde le prêt exige que vous ayez une assurance dans le but de se protéger elle-même d’un défaut de paiement en cas de maladie ou encore d’un décès de votre part.

Cependant, il est très important de savoir que même dans ces cas d’exceptions, vous n’avez pas l’obligation de prendre une assurance hypothécaire avec la même institution financière qui vous a consenti le prêt. Au contraire, cela est même très fortement déconseillé. Avant tout, laissez-moi vous éclairer un peu plus sur l’assurance hypothécaire d’une banque ou d’une caisse.



Qu’est-ce qu’une assurance hypothécaire dégressive ?


gif

Premièrement, il est important de savoir que les produits d’assurances hypothécaires offerts par les banques ou les caisses sont des produits d’assurances dégressifs.


Cela signifie que la protection que vous avez et pour laquelle vous payez une prime mensuelle, diminue de paiement en paiement.


À titre d’exemple, supposons que vous achetez un condo de 350 000 $ et que votre institution financière vous propose de payer une assurance hypothécaire à 40 $ par mois. Il est important de comprendre que dans aussi peu que trois ans votre dette envers votre créancier aura inévitablement diminué avec les paiements que vous aurez effectué chaque mois au courant de ces trois années.

Donc, dans notre exemple au bout de trois ans votre solde sera peut-être de 335 000 $. En d’autres mots, si vous décédez la banque va se rembourser le solde du prêt de 335 000 $ uniquement et votre famille ne recevra rien d’autre. Cependant, même si votre prêt original était de 350 000 $ et qu’il a diminué à 335 000 $ votre paiement est toujours de 40 $/mois.


On peut constater que votre protection diminue, mais votre paiement reste le même. Voilà, ce qu’une protection dégressive vous offre. Payer le même prix pour une protection qui diminue avec le temps ne fait aucun sens. Pourtant, plusieurs personnes se font proposer chaque jour de prendre une assurance hypothécaire auprès de l’institution financière qui a accordé le prêt sans vraiment comprendre la mécanique derrière ce type de produit.

Il est normal qu’en période de stress et d’excitation à l’idée d’être dans les dernières étapes de ce processus, qui est pour la majorité d’entre nous l’achat le plus important de notre vie, nous soyons moins alerte à ce type de détail et que nous faisons tout simplement aveuglément confiance à l’institution financière qui nous fait le prêt. Après tout, on veut seulement sortir de là le plus rapidement possible et rentrer profiter de notre nouvelle demeure !


Cependant, il faut être très vigilant et être certain de bien comprendre chaque document qu’on signe, car cette assurance ne vient pas de pair avec votre prêt, il faut l’accepter et donner son consentement.



Il y a t’il d’autres désavantages ?


En tant qu’acheteur, il faut toujours se rappeler que votre prêt est en moyenne renouvelable à chaque 5 ans. Cela veut dire qu’à chaque 5 ans vous avez la liberté de magasiner le meilleur taux d’intérêt afin d’obtenir le taux le plus avantageux. Il est très probable que sur un prêt de 25 ans vous puissiez faire affaire avec différentes institutions financières. Tout dépendra des taux d’intérêt en vigueur au moment de vos renouvellements.

En prenant une assurance hypothécaire auprès de votre prêteur, vous devrez refaire une demande d’assurance à chaque fois que vous changez d’institution financière et ce afin de bénéficier d’un meilleur taux.


Cela semble banal, mais vous devez toujours vous rappeler qu’à chaque renouvellement, vous serez à chaque fois plus âgé et donc vous serez plus à risque aux yeux de l’assureur. Ultimement, cela se traduit par une prime plus élevée afin de protéger votre prêt.

En résumé, une assurance hypothécaire qui est directement reliée à votre prêt est complètement désavantageuse pour vous et votre famille. Effectivement, ce type de produit ne vous assure pas vous, mais la banque, c’est une couverture qui est dégressive et surtout elle ne prend pas en compte l’ensemble des besoins de votre famille.





Il est très important de noter que vous n’avez pas besoin d’attendre la date de renouvellement de votre hypothèque pour décider d’annuler votre assurance hypothécaire.


Encore une fois, plusieurs propriétaires l’ignorent, mais à tout moment vous pouvez mettre en place une assurance vie qui comblera l’ensemble de vos besoins et une fois qu’elle sera en place vous pourrez mettre fin à votre assurance hypothécaire auprès de votre prêteur.


Notez qu’il est important de le faire dans cet ordre, car on veut s’assurer de toujours rester protéger. Il ne faut pas annuler notre protection avant que l’autre ne soit en vigueur.



Qu’en est-il d’une assurance vie plutôt qu’une assurance hypothécaire?


Votre besoin ne se résume fort probablement pas à votre dette hypothécaire. Vos besoins globaux en assurance sont généralement sur l’ensemble de vos actifs et c’est pourquoi il est important de faire une analyse globale de tous vos besoins.

Dans cette optique, il est beaucoup plus recommandé de prendre une assurance vie complètement indépendante de votre prêt hypothécaire. En effet, avec une assurance vie indépendante vous pouvez opter pour une protection qui ne soit pas dégressive.

Par exemple, si on revient à notre exemple de 350 000 $, mais cette fois-ci avec une assurance vie indépendante de votre prêt. Au bout de 3 ans votre solde sera peut-être de 335 000 $, mais votre protection d’assurance vie sera toujours de 350 000 $, elle n’aura pas diminué, et cela même si votre dette est moindre. Ainsi, votre famille ou les personnes que vous aurez choisies seront mieux protégées et pourront bénéficier de la différence.


De plus, vous n’aurez pas à recommencer le processus d’assurabilité à chaque renouvellement. Votre protection pourra rester la même durant la période que vous aurez choisie.

Pour terminer, prenez le temps de parler avec un conseiller en sécurité financière indépendant, il sera en mesure d’effectuer une analyse complète de vos besoins et vous offrira les meilleures options pour vous et votre famille. Chaque situation est unique et je m’engage à trouver la meilleure solution pour vous.


Je suis conscient que l’achat d’une propriété est un moment parfois stressant, mais tellement spécial pour la majorité d’entre nous. Il me fera plaisir de vous accompagner dans cette belle étape de votre vie!


N’attendez plus, prenez un rendez-vous dès maintenant, car vous servir est notre privilège !






495 vues0 commentaire